L'HYPOCRISIE DANS «DOM JUAN» DE MOLIÈRE

Autores

  • Lúcia Pedrosa

DOI:

https://doi.org/10.34630/polissema.v0i12.3076

Palavras-chave:

Dom Juan, Hipocrisia, Libertinagem, Linguagem, Mulher, Comédia, Tragédia

Resumo

Dans Dom Juan, Molière continue son combat contre l’hypocrisie sociale qui caractérise la société de son époque et qui est symbolisée par la noblesse du royaume. L’originalité de cette pièce de théâtre réside dans la complexité du personnage principal, Dom Juan, et dans le mélange de religieux, de tragique, de comique, de surnaturel et de spectaculaire sur lequel elle est fondée.

Dans cette pièce, rien n’est laissé au hasard: le temps et l’espace reflètent bien le caractère libertin de Dom Juan et le langage est une arme dont il se sert pour conquérir et séduire une femme. Le langage est ici un miroir de la réalité, c’est-à-dire du monde où tous les personnages sont insérés. Dom Juan tantôt utilise le langage de l’hypocrisie pour se défendre tantôt il se sert de la rhétorique pour séduire ses victimes: c’est à travers le pouvoir verbal qu’il arrache une femme à un homme. Le langage est la clé du jeu de miroirs sur lequel la pièce est fondée.

Molière montre dans Dom Juan que le langage est un instrument dangereux dans les mains des hypocrites qui s’en servent pour défier l’ordre social, la religion, la famille et la morale.

Downloads

Publicado

2019-05:-03

Como Citar

Pedrosa, L. (2019). L’HYPOCRISIE DANS «DOM JUAN» DE MOLIÈRE. POLISSEMA – Revista De Letras Do ISCAP, (12), 199–207. https://doi.org/10.34630/polissema.v0i12.3076

Edição

Secção

Artigos